Imprimer la page

 

 

 


 

 

 

 

Du 14 au 22 mars 2015, "La langue française en fête" jubile !

En 2015, "La langue française en fête" connaitra sa 20ème édition!

Evènement rayonnant à travers toute la francophonie, ce grand rendez-vous linguistique reflète ardemment depuis 20 ans l'évolution de la langue au sein de la société et les enjeux auxquels elle est associée.

On pourrait le confondre avec un espace pointu et exigeant, réservé à un cénacle de puristes. Il n'en est rien. Si "La langue française en fête" s'ouvre joyeusement à la beauté du verbe, à sa musicalité, sa finesse, sa richesse, elle n'a de cesse de repousser les barrières grammaticales au profit de son maitre mot : la créativité. Le but : inviter le plus grand nombre à danser avec elle autour du français. Et si les règles et les codes rôdent néanmoins, ils ne sont plus un obstacle à l'expression et au plaisir. Spectacles, rencontres, ateliers, jeux, expositions... tout est mis en oeuvre pour vivifier le propos et inviter le quidam à s'en amuser sans vergogne.

"La langue française en fête" est traditionnellement organisée autour de la Journée Internationale de la Francophonie célébrée le 20 mars dans de nombreux pays, notamment en France, en Suisse romande, au Québec, au Sénégal et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les festivités mises en place pour l'occasion dans la francophonie célèbrent la richesse et la diversité de la langue française.

Pour cette édition, Charleroi, Habay, Huy, Liège, Molenbeek, Mouscron, Watermael-Boitsfort, etc. se coupent en quatre pour faire vivre la ville au rythme de la fête ! Et Saint-Gilles, désignée "Ville des mots 2015", sera le centre névralgique des festivités.

Le thème choisi par le réseau des Organismes francophones de politique et d'aménagement linguistiques OPALE (France, Suisse, Québec, Organisation Internationale de la Francophonie et Fédération Wallonie-Bruxelles) est celui du partenariat entre les langues. Sous le slogan "Dis-moi dix mots que tu accueilles", les 10 mots mis à l'honneur sont des emprunts aux langues étrangères : amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki et zénitude.

Par ailleurs, la part belle sera faite à la féminisation des noms de métier à l'occasion de la parution de "Mettre au féminin, guide de féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre" (3ème édition revue et augmentée).